L’Édito


Édito du 19 juillet 2018

 


À propos de ma nouvelle identité graphique.

L’écureuil, nouvelle figure de proue de mes tribunes, renferme de nombreuses symboliques. Tout d’abord, il est un clin d’oeil a un passé collégien où l’écureuil était déjà ma mascotte. Dans un second temps, son inclination a consommer bien des litres de café correspond tout à fait à mon propre penchant pour ce doux breuvage. Enfin, il s’inscrit dans la droite lignée de mes opinions écologiques et antispécistes.
Conçu par KomankK, il est sous licence Creative Commons (CC BY-ND 3.0).

La grand messe de la baballe est enfin terminée. Ouf. Les ineptes « effusions de joie » furent telles que je me suis senti obligé de dépoussiérer le blog (qui n’avait pas reçu de mise à jour depuis plus de trois mois) pour m’exprimer un peu sur le sujet. Passons, cela me paraît bien anecdotique.

Au programme, je prévoie un petit article sur l’une des plus vastes supercheries qui soit : Brita. J’ai vu de nombreux blogs qui en vantaient les mérites et, d’un autre côté, des éléments (notamment scientifiques) qui démolissaient en règle ce « green-washing » (qui n’est pas green du tout…). Hélas, j’ai été happé, comme beaucoup d’autres, par le côté « sain ». Erreur…