En bref

Les trucs en vrac dont j’ai envie de parler, mais dont tout le monde se fout.


L’histoire du 1er mai commence avec les luttes des ouvrières et des ouvriers de l’usine McCormick de Chicago pour obtenir des journées de 8 heures de travail. L’an dernier, je m’étais contenté de relater cette sanglante histoire des « martyrs de Haymarket Square » sur mon compte Twitter. Cette année, j’ai décidé de me joindre au cortège parisien pour battre le pavé. Acculé·e·s par un gouvernement au service des grandes fortunes et des lobbies en tous genres, contraint·e·s à constater le recul inexorable des droits des travailleurs et des travailleuses, ce 1er mai avait des airs de 1886 à en croire par […]

Paris, un 1er mai


Il s’agit d’un débat qui agite les passions : l’eau dite « du robinet ». Bien des Cassandre l’accusent de tous les maux quand d’autres persiflent en raison de son goût souvent jugée « chlorée ». Pendant longtemps, j’ai été consommateur d’eau embouteillée. Mon attrait pour “The Sopranos” avait fait de moi un laudateur zélé de la San Pellegrino (une eau Nestlé Waters…) et j’étais alors convaincu des bienfaits de l’eau minérale embouteillée en comparaison à l’eau de distribution, souvent décriée. Au cours de ma transition vers un mode de vie moins nuisible à l’environnement, j’ai fini par abandonner les packs plastiqués au profit […]

Boire ou ne pas boire l’eau du robinet ?


Le vent a tourné. Par candeur, j’ai par le passé écrit une poignée d’articles qui furent publié par Contrepoints, « journal libéral ». Politiquement proche des idées défendues par John Stuart Mill, j’avais couché sur papier mes idées empreintes d’un certain « libéralisme de gauche ». Chaque papier attira son lot de quolibets : idées socialistes, marxisantes… J’ai dû me résoudre à accepter cet état de fait : seules les idées bien à droite (une droite certes quelque peu différente de la droite mainstream) sont tolérées. Tout ce qui vous rapproche de la gauche vaut l’avanie. C’est ainsi que l’on retrouve chez Contrepoints toutes […]

Je cause politique chez Hémisphère Gauche/LVSL



2
Les personnes qui me lisent de longue date ne sont pas sans savoir que je suis végane et que je m’efforce d’avoir un mode de vie minimaliste et zéro déchet. Toutefois, c’est un peu par sérendipité qu’une nouvelle routine « écologique » s’est mise en place il y a peu. Compte tenu de ma profession, je suis amené à lire le blog de Korben régulièrement : cela va sans dire que ce n’est pas sur ce blog que je m’attendais à découvrir une pratique aussi atypique qu’efficace que la douche froide pour contribuer à la réduction de son impact sur l’environnement. Il […]

Douche froide.


Voilà cinq mois que j’ai quitté Facebook (et Instagram). Il paraît opportun de revenir sur ce fait et décrire prosaïquement ce que cela a pu changer dans mon quotidien. Loin d’être condamné à une vie d’anachorète, je me suis très vite habitué à de ne plus sortir mon smartphone frénétiquement : le FOMO (Fear Of Missing Out) est ce symptôme bien connu des social-addictives qui se traduit par une consultation régulière (parfois même, abusive) de ses réseaux sociaux favoris et caractérisé par une peur de « manquer quelque chose ». Psychologiquement, on se sent apaisé : Facebook et Instagram sont en effet […]

La vie sans Facebook/Instagram.


1
Elles sont légion et ne se travestissent guère, quand bien même elles savent s’estomper lorsque leurs hérauts se parent de toutes les vertus, se voulant parangons de bien-pensance : ils se veulent, comme tout être humain soucieux de complaire, thuriféraires de la tolérance et de la sincérité, touchant ainsi du doigt un paradoxe tout randien ; leur altruisme dévoyé nourrit leur égo de la déférence que leur accorde leurs semblables. Cependant, et ce même en dehors des hourvaris numériques où les bas instincts se dévoilent sans artifices, tous ces individus se vautrent dans des opinions qui font la part belle […]

Opinions ordinaires…



2
Le Monde titre encore en ce 20 juillet 2017 « Depuis 1950, l’Homme a fabriqué plus de 8,5 milliards de tonnes de plastiques ». Il faut dire que les ravages du consumérisme poussent l’humain à rivaliser d’ingéniosité lorsqu’il s’agit de repousser les limites de l’absurde, au point de recouvrir certains fruits d’une peau composée de polymères, comme s’il ignorait que Mère Nature l’en avait déjà doté. Le sur-emballage, fléau sur lequel on jette l’anathème depuis trop de temps déjà, ne semble pas décroître ; atteints d’une fragilité insoupçonnée, certains connecteurs d’objets informatiques ont semble-t-il besoin d’un mince film plastique contenu dans un […]

Vers le zéro déchet.


« La montagne n’est pas une réserve d’indigènes pour bobos parisiens », « Ferme ta gueule. Moi, je parle à tout le monde. Tu n’y connais rien. Tu ne connais que les bobos ! », « Je ne les supporte plus. Cette chaîne de bobos horribles… » (à propos de Canal+). Il y a quelques jours, la blogueuse Klaire répondait avec maestria aux anathèmes prononcés par nos politiques à l’égard de celui qui est désigné comme l’ennemi à abattre : le bobo. On connaît la célèbre tirade de Nietzsche : « Le diable est dans les détails ». Derrière ce mot, d’innombrables clichés : le bobo est ce […]

Le bobo, l’ennemi à abattre.