Sortir du monde Twitter


Pourquoi j’ai quitté Facebook ? C’était le 3 mars 2018. Presque un an et demi après, je me félicite toujours autant d’en avoir fini avec ce Léviathan. Dans mon article, je déplorais « une habitude, un reflexe, presque une drogue. Un comportement abusif disent les spécialistes : on l’ouvre d’un geste compulsif, le matin au réveil, on le consulte dès qu’on a une minute devant soi, on prend son shoot de scroll, son fix de bauds. Le phénomène FOMO (Fear Of Missing Out) nous pousse à consulter toujours plus, par réflexe. On l’ouvre pour fuir, le temps d’un coup d’œil sur le newsfeed, les multiples éléments de notre réalité auxquels nous voulons échapper. C’est une échappatoire, un concentré de dopamine ; c’est un vénéfice insidieux qui apaise les anxiétés qu’il a lui-même créées. » C’était omettre de vous parler de Twitter.

10 ans. En 2009, Twitter était ce réseau un peu « alternatif », fréquenté par des geeks et des journalistes avant-gardistes. Une interface austère en anglais (ou en japonais), une instabilité devenue légendaire (le fail whale), 140 caractères et des fonctionnalités rudimentaires (le retweet n’existait pas : on copiait-collait en ajoutant « RT @ ») : « J’étais sur Twitter avant 2010 » mériterait d’être sur une version post-2000 du test d’Innergeek. En 2009, mettre un hashtag sur Facebook ou dans un SMS vous valait l’incompréhension générale : les publicitaires ne s’étaient pas encore saisi du phénomène et nous étions toutes et tous préservé·e·s de ces mots ou expressions ineptes affublé·e·s d’un « # » qui ornent désormais chacune de leurs communications visuelles.

10 plus tard, Twitter apparaît comme un réseau social incontournable : toutes les grandes personnalités y sont présentes, nourrissant les médias « traditionnels » qui n’hésitent pas à aller y chercher la petite phrase percutante pour palabrer et parler de « polémiques ». L’inverse est tout aussi vrai puisque Twitter nous sert quotidiennement les traits d’esprit des intellectuel·le·s du petit écran. Twitter est au fil du temps devenu le reflet d’une réalité qu’il a lui-même créée : reflet de l’opinion, vecteur d’information ou parangon du cyber-militantisme. Faux-nez d’une reconnaissance sociale illusoire, Twitter nous fait sombrer dans les méandres de l’infotainment : même lorsque nous ne recherchons pas les avalanches de likes, de retweets ou le nombre de followers le plus élevé possible, le réseau a su nous happer par son instantanéité et sa disponibilité de l’information, déclenchant de facto un fear of missing out : la peur de manquer quelque chose.

Ce FOMO amène avec lui un comportement presque addictif : on consulte son fil Twitter au réveil, au coucher, pendant une pause… Ce réflexe finit par pervertir les routines de travail ou briser les moments de la vie réelle. Il semblerait que nous passions près de 3 heures par jour sur notre smartphone (ce qui, empiriquement, se vérifie pour mon cas personnel) : en un mois, ce serait donc près de 3 jours 3/4 de perdus.

Me concernant, ce temps est majoritairement perdu sur Twitter. Évanoui dans un océan de superfluités. S’il y a bien (et fort heureusement !) du contenu de qualité que je découvre via Twitter, il me semble cependant faire figure d’exception : le reste me paraît au final bien vain et tout ce temps perdu pour dérouler cette masse hétérogène de frivolités ou de faux-semblants (le dernier en date, comme beaucoup, commence par « Pray »…) aurait pu être utilisé à bien meilleur escient.
J’ai donc commencé par désinstaller l’application de mon téléphone : désactiver les notifications Push (ce qui a été fait il y a fort longtemps) est parfaitement inutile puisque cela nourrit le besoin d’ouvrir l’application pour savoir si nous en avons.
Après désinstallation, je me suis surpris à scroller dans mon tiroir d’applications comme je le faisais jusqu’alors pour ouvrir Twitter… Ce qui n’a fait que confirmer le réflexe chronophage bien ancré. Le reste est une question de rectitude : je ne m’autorise qu’à partager le contenu que je juge intéressant (articles de presse, souvent) et qui pourraient intéresser les personnes qui me suivent, sans toutefois me rendre sur le site.

Fast food, fast fashion, fast media… Le culte de la vitesse et de l’instantanéité occupe une place centrale dans ce que Carl Honoré appelle le « turbo-capitalisme ». Dans un article de Amnon Jacbob Suissa intitulé Addictions et surmédicalisation du social : contexte et pistes de réflexion, le docteur en sociologie pose un constat et une question qui concluent parfaitement ce cours billet : « De nos jours, et parmi les hypothèses explicatives, la vie trépidante (« hurried society ») combinée à la prolifération technologique produisent un contexte non favorable à l’attention et à la concentration, en particulier auprès de nos jeunes. Comme génération étant née dans cet environnement ultra technologique, beaucoup de jeunes dans notre société moderne sont sollicités par des stimulations sensorielles continues, principalement avec les ordinateurs, les jeux et les gadgets électroniques dits intelligents. Comment préserver une attention stable alors que le cerveau de ces jeunes est sur sollicité par une multitude de stimulations qui s’accumulent les unes sur les autres ? »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click to Insert Smiley

SmileBig SmileGrinLaughFrownBig FrownCryNeutralWinkKissRazzChicCoolAngryReally AngryConfusedQuestionThinkingPainShockYesNoLOLSillyBeautyLashesCuteShyBlushKissedIn LoveDroolGiggleSnickerHeh!SmirkWiltWeepIDKStruggleSide FrownDazedHypnotizedSweatEek!Roll EyesSarcasmDisdainSmugMoney MouthFoot in MouthShut MouthQuietShameBeat UpMeanEvil GrinGrit TeethShoutPissed OffReally PissedMad RazzDrunken RazzSickYawnSleepyDanceClapJumpHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightKiss BlowKissingByeGo AwayCall MeOn the PhoneSecretMeetingWavingStopTime OutTalk to the HandLoserLyingDOH!Fingers CrossedWaitingSuspenseTremblePrayWorshipStarvingEatVictoryCurseAlienAngelClownCowboyCyclopsDevilDoctorFemale FighterMale FighterMohawkMusicNerdPartyPirateSkywalkerSnowmanSoldierVampireZombie KillerGhostSkeletonBunnyCatCat 2ChickChickenChicken 2CowCow 2DogDog 2DuckGoatHippoKoalaLionMonkeyMonkey 2MousePandaPigPig 2SheepSheep 2ReindeerSnailTigerTurtleBeerDrinkLiquorCoffeeCakePizzaWatermelonBowlPlateCanFemaleMaleHeartBroken HeartRoseDead RosePeaceYin YangUS FlagMoonStarSunCloudyRainThunderUmbrellaRainbowMusic NoteAirplaneCarIslandAnnouncebrbMailCellPhoneCameraFilmTVClockLampSearchCoinsComputerConsolePresentSoccerCloverPumpkinBombHammerKnifeHandcuffsPillPoopCigarette

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.