J’aurais pu aller voter à la primaire de la gauche. 2


Les Primaires citoyennes de la Gauche. Un événement que j’ai balayé d’un revers de main, maugréant à qui voulait l’entendre que rien ne saurait attirer ma bienveillance au sein de cet aréopage au nom décidément trop obséquieux : la Belle Alliance Populaire. Je n’ai pour seul souvenir que les facéties de l’histrion Bennahmias, reprises par des Internets jamais avares de bons mots.
Vous imaginez donc bien que choisir un(e) candidat(e) d’un bord politique dans lequel je ne me reconnaissais aucunement (pas plus que je ne me reconnaissais à droite, au grand dam de l’opinion qui se borne à placer les idées libérales à droite) relevait pour moi de la plus totale incongruité.

D’où le titre ce billet tient-il sa justification me direz-vous ? Et je vous réponds doctement : de mes lectures. Au hasard de mes pérégrinations numériques, j’ai fini il y a quelque temps sur le site du Parti Radical de Gauche. En me renseignant sur l’histoire de cette formation politique que je connaissais mal, j’ai pu y voir que son malheureux candidat à l’élection présidentielle de 1981, Michel Crépeau (il mourra d’une crise cardiaque dans l’Assemblée en 1999), était « attaché au libéralisme en matière économique, vigoureusement progressiste en matière sociale, soucieux des libertés individuelles et du respect de l’environnement. » Cela rejoignait peu ou prou la substantifique moelle du dernier livre de l’économiste David Spector (qui se définit comme un libéral de gauche) : « La gauche, la droite et le marché » : la gauche a longtemps été libérale, attachée à la concurrence et au libre-échange, pendant que l’opposition de droite luttait corps et âme en faveur d’un protectionnisme bienveillant à l’égard des riches propriétaires qui constituaient jadis leur principale base sociale.

Quelle ne fut pas ma surprise,donc, en découvrant le programme qui était celui de Sylvia Pinel pour 2017. Les libéraux attachés à la « pureté de la pensée » dénonceront un socialisme latent (ainsi sont articulés les courants libéraux : on est tous le socialiste de quelqu’un) quand les plus ouverts sauront se satisfaire de la primauté donnée à l’individu et aux libertés individuelles.

En aparté, je tiens à vous rappeler que l’une de mes plus grandes claques philosophiques m’a été donnée par « De la liberté » de l’auguste John Stuart Mill, un des pères de la pensée libérale (et de l’utilitarisme, que John Rawls remet en cause avec maestria dans « Théorie de la justice » qui est une des mes lectures du moment), profondément attaché à la question de la justice sociale. J’ose penser que le programme du PRG trouve une inspiration dans les écrits de Mill (quand bien même ce dernier répudiait l’impôt progressif, ce que semble apprécier le PRG) et cela n’est pas pour me déplaire ; une inspiration qui se trouve aussi chez Alain, philosophe libéral (de gauche), antithéiste patenté (le PRG est un ferveur défenseur de la laïcité) et défenseur de la cause animale à ses heures perdues.

En toute sincérité (et au risque de choquer mon entourage), je ne peux qu’exprimer un léger regret et en vouloir à mon indifférence : mon vote n’aurait pas changé la France (Sylvia Pinel n’a fait que 2%), mais j’aurais ainsi exprimé un vote en accord avec mes convictions (qui vont, je le rappelle, chercher leurs origines dans les nombreux courants de la pensée libérale). Cela va sans dire : je vais suivre les positions de ce mouvement aussi intéressant qu’intriguant…
En attendant, je parcours (avec beaucoup de plaisir) le livre-programme de Michel Crépeau : l’avenir en face.

« On ne peut jamais être sûr que l’opinion qu’on s’efforce d’étouffer est fausse ; et si nous l’étions, ce serait encore un mal » John Stuart Mill


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click to Insert Smiley

SmileBig SmileGrinLaughFrownBig FrownCryNeutralWinkKissRazzChicCoolAngryReally AngryConfusedQuestionThinkingPainShockYesNoLOLSillyBeautyLashesCuteShyBlushKissedIn LoveDroolGiggleSnickerHeh!SmirkWiltWeepIDKStruggleSide FrownDazedHypnotizedSweatEek!Roll EyesSarcasmDisdainSmugMoney MouthFoot in MouthShut MouthQuietShameBeat UpMeanEvil GrinGrit TeethShoutPissed OffReally PissedMad RazzDrunken RazzSickYawnSleepyDanceClapJumpHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightKiss BlowKissingByeGo AwayCall MeOn the PhoneSecretMeetingWavingStopTime OutTalk to the HandLoserLyingDOH!Fingers CrossedWaitingSuspenseTremblePrayWorshipStarvingEatVictoryCurseAlienAngelClownCowboyCyclopsDevilDoctorFemale FighterMale FighterMohawkMusicNerdPartyPirateSkywalkerSnowmanSoldierVampireZombie KillerGhostSkeletonBunnyCatCat 2ChickChickenChicken 2CowCow 2DogDog 2DuckGoatHippoKoalaLionMonkeyMonkey 2MousePandaPigPig 2SheepSheep 2ReindeerSnailTigerTurtleBeerDrinkLiquorCoffeeCakePizzaWatermelonBowlPlateCanFemaleMaleHeartBroken HeartRoseDead RosePeaceYin YangUS FlagMoonStarSunCloudyRainThunderUmbrellaRainbowMusic NoteAirplaneCarIslandAnnouncebrbMailCellPhoneCameraFilmTVClockLampSearchCoinsComputerConsolePresentSoccerCloverPumpkinBombHammerKnifeHandcuffsPillPoopCigarette

2 commentaires sur “J’aurais pu aller voter à la primaire de la gauche.